L’importance de l’examen annuel pour votre chat

  • 20 avril 2018

Pour plusieurs propriétaires de chats, les consultations vétérinaires sont graduellement mises de côté une fois l’étape des premiers vaccins et de la stérilisation passée. Ils ne reviendront consulter ensuite que bien des années plus tard, lorsque leur compagnon présente des problèmes de santé. Mais est-ce un bon réflexe de consulter son vétérinaire seulement si votre chat présente l’apparition de symptômes? Eh bien non, et voici pourquoi ces examens aident à assurer le maintien de la bonne santé de votre chat et à prévenir certaines complications.

 

1. Souvent trop tard

Il est préférable de ne pas attendre que des problèmes de santé surgissent chez votre chat avant de consulter votre vétérinaire. Souvenez-vous qu’un an dans la vie d’un chat équivaut à environ quatre ans pour un humain!  Dès l’âge de 7 ans, votre chat devrait subir un examen tous les six mois et bénéficier de prises de sang périodiquement. Ces vérifications fréquentes permettent de diagnostiquer d’éventuels problèmes à leur apparition, et ainsi, réagir plus rapidement  Malheureusement, certaines maladies ont des effets irréversibles ou se propagent rapidement si elles ne sont pas prises à temps, d’où l’importance de les diagnostiquer le plus tôt possible. En décelant une maladie chronique alors qu’elle débute, il est tout à fait possible de bien la contrôler et de ralentir sa progression, prolongeant la vie et la qualité de vie de notre chat.

 

2. Les chats ont leur petit jardin secret

Un humain qui a mal peut le communiquer, que ce soit par des cris, des pleurs ou des plaintes. Les chats, cependant, sont plutôt cachottiers en ce qui concerne la douleur et ils ont tendance à souffrir en silence. Un examen physique complet accompagné de plusieurs questions pertinentes au sujet de votre chat nous permettent souvent de découvrir le pot aux roses même si votre chat ne vous a pas montré son malaise! Que ce soit une douleur articulaire, si fréquente chez les chats de plus de 10 ans, une infection buccale qui crée une douleur chronique, ou encore un inconfort à la palpation pouvant signifier un début de maladie,  ce sont de petites douleurs qui passent souvent inaperçues à la maison mais peuvent être décelés lors d’un examen physique complet.

 

3. La santé à long terme, un travail d’équipe

L’examen complet de votre chat permet de faire le point annuellement sur son état de santé physique et psychologique. Cet examen annuel est aussi l’occasion pour vous de recueillir des trucs pour vous aider à prévenir certaines conditions médicales comme l’obésité, le diabète et la maladie parodontale. Vous pourrez également y apprendre les meilleures façons de stimuler votre chat mentalement pour lui éviter de souffrir de l’ennui et des problèmes comportementaux et urinaires qui en découlent. Votre vétérinaire pourra également vous conseiller sur les besoins particuliers de votre chat selon son âge et son style de vie. Des problèmes de santé très communs chez les chats tels que l’obésité, le diabète, l’arthrose, l’hyperthyroïdisme, la maladie rénale et certains cancers peuvent être gérés rapidement, à condition de déceler la maladie à ses débuts. Un traitement qui débute tôt augmente toujours les chances de succès.

 

4. Les vaccins et les vermifuges doivent être répétés régulièrement

Les vaccins que l’on donne en bas âge ne suffisent pas pour protéger votre chat durant toute sa vie. Pour être efficace et bien protéger l’animal qui les reçoit, les vaccins doivent être répétés annuellement ou aux trois ans, selon le type de vaccin.  Tous les chats, et même ceux qui ne sortent jamais dehors, devraient au minimum recevoir le vaccin de base qui protège notamment contre la panleucopénie féline, une maladie grave et souvent mortelle. Les chats qui vont dehors (même si ce n’est qu’en laisse ou sur votre balcon) devraient être vaccinés contre la rage et plus de recevoir les vermifuges appropriés pour lutter contre plusieurs parasites. Parce que la rage est une maladie mortelle pour les animaux et l’humain, protéger son chat de cette maladie est aussi une question de santé publique. Il en va de même pour certains parasites comme les vers intestinaux qui sont susceptibles de se transmettre à l’homme.

 

BONUS!

En quoi consiste exactement l’examen physique complet?

Il ne se limite pas seulement à la prise des signes vitaux (température, fréquence cardiaque et respiratoire, santé des gencives). Il s’agit aussi de bien regarder chaque partie du corps de votre chat (tête, yeux, l’intérieur de la gueule, nez, etc.), de la tête au bout de la queue, pour s’assurer que tout est bien symétrique et normal. On cherche à repérer la présence de lésions de masses suspectes, d’écoulements, de rougeur ou d’enflure anormale. L’examen sert aussi à palper (toucher) certains organes (reins, vessie, intestins, glande thyroïde, ganglions, etc.) pour s’assurer qu’ils sont de forme et de grosseur normale et qu’ils ne sont pas douloureux. Finalement, on écoute le cœur et les poumons, et on évalue l’état de chair (taux de gras, état des muscles, etc.) et la mobilité de votre animal.

 

 



Nous joindre

Si vous avez des questions ou des préoccupations au sujet de votre animal, n'hésitez pas à communiquer avec notre équipe!

Heures d'ouvertures

Lundi au vendredi: 8h30 à 20h
Samedi: 9h30 à 13h
Dimanche: Fermé